Oser sa voix

La voix du corps, une voie vers soi

 » Un corps libre dans sa respiration, son mouvement, son rythme, enraciné et ouvert à la résonance, accompagne notre chemin d’évolution. Le corps devient pleinement vibration, l’énergie circule, la voix résonne, l’être en entier prend sa place et chante ! « 

OSER SA VOIX et sa propre expression dans un corps plus libre

Se relâcher, se positionner, libérer le souffle, le geste, le corps, placer sa voix, sentir la résonance, le rythme, la pulsation… Le corps se fluidifie et voyage, la voix explore, chemine, s’affirme, la présence s’enracine et il devient naturel de se laisser ressentir, dire, jouer, résonner, chanter, improviser, s’entendre et écouter, harmoniser nos voix, se relier à soi, au groupe, à la nature…

Dans un environnement bienveillant permettant une qualité de présence à soi et aux autres, nous vous invitons à partager des temps en individuel ou en groupes, atelier ou stage, de façon régulière ou ponctuelle.

Pour la saison 2023-2024 :

  • Séances individuelles sur rdv: 1h15 (60€)
  • Stages d’ une journée de 10h à 17h15 (ou 1/2 journée) les 8 octobre / 21 janvier / 17 mars / 28 avril / samedi 1er juin
  • Ateliers un vendredi par mois: « méditation, yoga du son, danse énergie » Vendredi 19 janvier / 9 février / 15 mars/ 26 avril / 24 mai / 14 juin
  • Trois jours pour le stage d’été: du 23 au 25 août

Voir les stages « Oser sa Voix »

Ces stages conviennent à tous et vous pouvez venir au rythme qui vous convient… Que vous soyez débutants ou plus expérimentés, pour développer votre aisance vocale et corporelle, votre présence, faciliter votre capacité d’expression, chanter, autant que si vous êtes intéressés à cette pratique comme un outil de cheminement et de connaissance de soi, permettant de se centrer, de se relier à ses ressources profondes, sa créativité…


Plus de détails sur notre pratique

  • Relaxation, Sophrologie, pleine conscience et méditation

Se poser, lâcher les tensions du corps et de l’esprit pour une présence détendue et ouverte.
Accueillir le ressenti, libérer le souffle, préparer un espace d’écoute en soi, bienveillant et non jugeant. Ouvrir l’espace d’exploration, l’espace qui peut accueillir tout ce qui est là en nous, nos limites, nos douceurs, nos émotions, notre lumière. A la rencontre de nos espaces intérieurs…

  • La respiration

Energie vitale, porteuse de notre voix, lien entre l’intérieur et l’extérieur, outil de présence, de détente, de conscience du corps.
Développer notre potentiel respiratoire , la souplesse du diaphragme, l’ouverture des côtes, la dilatation des espaces intérieurs. Expérimentez différents modes de respiration, affiner les perceptions, la qualité de l’inspiration, les appuis de l’expiration, être le souffle de vie…

  • La résonance

Laisser s’ouvrir chaque espace, dans le visage, la bouche, le pharynx, la tête, la cage Thoracique, le dos, le bassin, pour être ce corps vibrant et résonnant. Les graves, les médiums, les aigus, chacun épanouis dans leurs lieux préférés. Explorer ces lieux de résonance à l’aide de différentes postures ou mouvements. Laisser voyager les sons, les sensations, les émotions.

  • La posture et le corps en mouvement

S’ancrer dans une posture juste et fluide, base d’un son stable et plein. La souplesse, la fluidité, la présence, la circulation de l’énergie sont expérimentés dans différentes pratiques, Yoga, Chi-qong, Feldenkrais, Expression primitive…

  • La technique vocale : Développer les possibilités de notre voix

Après avoir ouvert les lieux de résonance, la respiration et la posture, le corps sera prêt à utiliser les outils de la technique vocale: les appuis, l’articulation, l’échauffement, les moyens de résoudre des problèmes particuliers (fatigue vocale, justesse…) pour être bien dans sa propre voix, timbrée et puissante sans forcer, bien sur sa propre voie.

  • Le rythme

Ressentir la pulsation dans le corps, marcher avec le tempo, jouer avec les différents rythmes, les pieds, le corps, les sons… mais aussi être à l’écoute de sa propre pulsation, de nos rythmes intérieurs, le rythme des mots, des sons… Tout est rythme, battement, vibration…

  • La libération, le jeu, l’improvisation

La voix connectée à notre profondeur peut oser être ce qu’elle est, créer, explorer…
Relier les sens et le son, le mouvement et la voix, la technique et le lâcher prise, le rythme et le corps, le geste et l’émotion.
Libérer notre souffle créatif, s’aventurer hors de nos habitudes à travers l’improvisation, les jeux vocaux, corporels et expressifs. Se laisser surprendre par ce qui se présente, se dit, se ressent, chante….

  • Le Chant et l’interprétation

Seul ou en groupe, le bonheur de chanter et d’ harmoniser nos voix ! Nous voyagerons dans un répertoire varié, de mantras, chants du monde, et chansons, accompagnés à la guitare par Alain. En fonction du travail, en stage ou en individuel, travail de l’interprétation: exploration de nos capacités de présence, de lien avec nos émotions, notre profondeur pour être notre corps chantant.


« Alors chantons ! » – Le Monde, septembre 2015

Tout le monde possède une belle voix. Pour s’en convaincre, il suffit de la travailler par la respiration et le chant qui procurent plaisir et ré-harmonisation de l’être.

PLATON expliquait que la voix est le reflet de l’âme. Quoi de plus intime et de plus personnel en effet qu’un timbre de voix, que ses intonations, sa hauteur et son intensité ? Véritable carte d’identité de l’homme, à travers elle s’exprime l’intégralité de ses émotions, de ce qu’il ressent de lui-même (impression) et de ce qu’il veut transmettre (expression). Le degré de tensions des cordes vocales – un muscle parmi d’autres dans le corps humain – est directement influencé par les états émotionnels que chacun de nous traverse. Et à travers ces cordes qui subissent des modifications, c’est la voix qui se transforme, véritable diagnostic de notre état d’être.

Pour une oreille exercée, la voix trahit l’hypocrisie ou l’authenticité d’un interlocuteur, le trac, tout comme une voix « onctueuse », par exemple, exprime une attitude conventionnelle ou de séduction. On ne fait pas de distinction entre voix parlée et voix chantée car qui chante « mal », souvent parie « mal », respire « mal » et, de ce fait, est « mal » dans sa peau ! A ce sujet, les thérapeutes signalent que plus la personne est mal a l’aise, plus sa respiration est mal centrée, sa voix est mal posée, souvent trop haute et semble oppressée.

  • UNE BONNE RÉÉDUCATION
    Une rééducation de la voix peut alors déboucher sur un réajustement du maintien corporel mais aussi de certains troubles psychologiques comme la timidité, l’angoisse. Les éléments qui composent ce diagnostic s’appuient surtout sur la voix chantée : la justesse, les passages entre les graves, les médiums et les aigus, la clarté sonore, la stabilité et la régularité du rythme et du phrasé, le desserrage vocal, la liberté du corps, l’équilibre entre les consonnes et les voyelles, la subtilité des nuances et des intonations.
  • L’IMPORTANCE DE LA RESPIRATION
    Nous sommes rarement « bien accordés », c’est-à-dire rarement dans ce que les professionnels de la voix nomment « la tension juste ». Généralement sous tension – il suffit de regarder nos épaules, le plus souvent remontées, nos mâchoires, serrées, notre cou et notre colonne dorsale, contractés- nous en oublions de respirer correctement et notre larynx en est le premier affecté. Car une voix juste nécessite un corps placé, vertical et ouvert Pour cela, les phoniatres préconisent de prendre conscience des deux mouvements inspir/expir et, dans ce temps-là, de bien relâchez les épaules. Sans le souffle, la voix s’éteint
  • APPRENDRE A ÉCOUTER
    Autre précepte, indispensable : apprendre à écouter car il ne saurait y avoir de bon émetteur sans bon récepteur. Les aigus seront privilégiés car l’oreille est particulièrement sensible aux fréquences élevées. « On chante avec son oreille », affirme d’ailleurs Alfred Tomatis, le créateur de la technique du même nom. Toutes les époques et les civilisations ont eu leurs chants sacrés : écoutez les chants grégoriens ou les harmoniques tibétaines qui équilibrent en profondeur et forment l’oreille.

Tous ceux qui se mettent au chant s’accordent à dire que placer leur voix, chanter avec d’autres, développe la confiance en soi et redonne tonus et gaieté. Outre l’aspect « développement personnel » et la convivialité que procurent les cours de chant, le massage interne et les vibrations provoqués par le chant ont des effets très positifs sur l’organisme.

Alors chantons !

« Alors chantons ! » – Le Monde, septembre